spécialistes 3D

L’infographiste 3D intervient dans de nombreuses productions qui sont autant de restitutions virtuelles au service de la mémoire. Son métier requiert savoir-faire, sens artistique, grande adaptabilité aux nouvelles technologies et maîtrise de l’anglais technique.

Les étapes sont variées : modélisation, textures, animation, rendus, éclairages, et leurs contenus divers : reconstitutions, futur concrétisé, objets transparents ou éclatés, hologrammes… Chaque projet est un challenge pour lequel il faut établir une stratégie coordonnant faits historiques, parfois parcellaires, et techniques novatrices, afin que le produit remplisse ses fonctions explicatives. L’infographiste dispose d’une station de travail puissante équipée des logiciels Maya, Photoshop et ZBrush.

Domitille  – infographiste 3D / images de synthèse

Recrutée par annonce après des études à l’École nationale supérieure Louis Lumière, Domitille a depuis toujours travaillé à l’ECPAD. De son travail d’infographiste 3D, un métier rare au sein du ministère de la Défense, ressort la nécessité de cultiver de nombreuses qualités : minutie, ténacité, rigueur, concentration, sens artistique et créativité bien sûr, mais aussi curiosité historique et technologique. « J’ai choisi ce métier car il allie la technique à la création artistique. Je suis autonome, j’aime apprendre par moi-même et mettre mes connaissances au service d’une réalisation adaptée au besoin. La 3D est une technologie en perpétuelle mutation, il faut en permanence être à la pointe et veiller à ne pas être dépassé.»